Sélectionner une page

Je n’avais jamais lu un livre de SJM auparavant, bien que je ne sois pas étranger aux histoires écrites par des femmes. Je suis entré plein dedans avec de grandes attentes.
Dans l’ensemble, je lui donnerais un 6/10. Pour être honnête, j’ai trouvé cela un peu décevant. Ne vaut certainement pas le battage médiatique. Toutefois, il est bien écrit. Il n’y a pas de grande chose dans l’intrigue, l’auteur utilise des mots sensés et n’essaie pas de tromper le lecteur ou de les impressionner avec tout ce qu’il a appris pendant son cours d’écriture créative.

Réflexions sur Tamlin et Feyre

Ah le couple controversé. J’ai beaucoup de sentiments mitigés à leur sujet et pas seulement à cause de l’ACOMAF. J’ai vraiment adoré relire ce livre et essayer de voir ce que je pensais vraiment de Tamlin. J’en suis venu à la conclusion que j’aimais vraiment Tamlin et Feyre ensemble dans ce livre. Ils sont méchants l’un envers l’autre, ils se battent mais ils apprennent aussi à savoir ce que signifie aimer quelqu’un qui est un peu piquant. Je suis moi-même parfois un peu piquant alors je suis réconforté par le fait qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre. Cela n’arrive pas tout de suite et ils doivent apprendre à se gérer mais j’ai l’impression que ça se passe à un bon rythme.
Tamlin prend son temps avec elle. Il découvre qu’elle a subvenu aux besoins de sa famille et prend cela en considération, et il lui demande ce qu’elle aime. Il lui donne des peintures et lui permet d’utiliser l’étude. Il essaie de la complimenter en dépit d’être inutile. (Vraiment? Cheveux propres? Allez!) Il la protège aussi des choses et c’est adorable. Feyre, qui n’a jamais eu personne pour s’occuper d’elle auparavant ou faire attention à elle, répond comme je le ferais – avec suspicion au début, mais commence ensuite à se rendre compte que sa vie est meilleure qu’avant. Elle est brisée lorsqu’elle vient le voir pour la première fois, sa famille l’a fait, mais elle commence à être guérie par le temps et l’espace et par Tamlin. J’adore aussi qu’elle se réfère à lui comme son Haut Seigneur. Il y a une telle propriété.
Cependant, Calanmai est horrible, surtout quand il la mord dans le couloir. Maintenant, je sais que certains diront qu’il était un animal et qu’elle n’aurait pas dû lui désobéir, mais la façon dont il l’a géré n’était pas correcte. Il crie d’abus. Beaucoup d’autres personnes l’ont pensé lorsqu’ils l’ont lu pour la première fois, mais ce n’est que lorsque j’ai lu les critiques que j’ai réalisé que c’était la raison pour laquelle cette partie était si mauvaise. La façon dont il agit le lendemain matin en expliquant que c’était la faute de Feyre est également horrible et abusive. Vous ne vous en apercevez pas quand vous le lisez pour la première fois parce que vous êtes aux yeux de la personne maltraitée et qu’elle le repousse.
Une autre chose est comment Tamlin agit lorsque Feyre a bu le vin féerique au solstice d’été. Ce n’est pas un gros problème pour moi, mais quand je l’ai lu, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer la façon dont il la traite ici et la façon dont Rhysand drogue Feyre. Dans ces chapitres, Feyre est ivre, oui de son propre choix, mais Tamlin la fait danser puis porté leur relation à un nouveau niveau (pas mal mais juste dans un état émotionnel différent) même lorsqu’elle est sous l’influence. Cela se sent . . . mauvais pour moi car elle n’est pas de son bon esprit et a bu mais il ne prend pas cela en considération. Je lis peut-être trop mais je suis curieux que les gens semblent oublier cela en critiquant Rhysand pour avoir drogué Feyre pour l’empêcher de se souvenir de ce qui se passe chaque nuit.
Maintenant, allons sous la montagne. Feyre, vous êtes absolument incroyable et je suis tellement impressionné que vous décidez de sauver celui que vous aimez. Elle a un tel courage et j’adore voir cela arriver. Ce que je n’aime pas, c’est de voir Tamlin l’ignorer. Je comprends totalement qu’il ne veut pas donner à Amarantha plus de pouvoir sur lui en parlant ou en répondant à Feyre, mais Feyre n’a rien pour continuer. Elle pense qu’il ne l’aime pas, elle pense qu’elle le déçoit et pourquoi? Parce qu’elle n’obtient aucune réponse de sa part. Et quand ils sont enfin seuls, il lui murmure qu’il l’aime et est si fier. Il l’embrasse et commence à la déshabiller. Pourquoi ne lui parle-t-il pas du tout?
Je déteste que même quand Feyre est sur le point de le poignarder, Tamlin ne dise rien. Il ne sourit pas, n’acquiesce pas et ne dit rien. Il ne lui donne aucune indication qu’il se soucie d’elle ou croit en elle à ce stade. Je sais qu’il est dans une position vraiment difficile mais vraiment. Il pourrait sûrement lui donner une réponse. Cela me dérange aussi vraiment que lorsque Feyre se fait battre par Amarantha et qu’elle se fasse tuer – il supplie Amarantha de s’arrêter et de lui pardonner. Je sais qu’il est blessé mais il ne crie pas pour Feyre (comme Rhysand), il ne crie pas sur Amarantha (comme les autres fées), il la supplie d’arrêter. Maintenant, Tamlin est peut-être un homme de petits mots, mais si c’était ma mère battue, vous pouvez parier que mon père ne suppliait pas calmement la personne qui la torturait d’arrêter. Il ferait quelque chose à ce sujet.
Le livre se termine avec eux ensemble et je suis heureux. Ils doivent faire face à Rhysand et à son marché, bien sûr, mais ils sont ensemble. Battus, meurtris et traumatisés, mais ensemble. Ils rentrent chez eux et il vous reste de l’espoir, de l’espoir pour l’avenir, pour eux et pour leur monde. Feyre et son Haut Seigneur sont sauvés.

Réflexions sur Rhys

Personne d’autre ne semble le dire, mais il est clairement un personnage unidimensionnel pour la base féminine. Il est incroyablement beau, incroyablement riche, extrêmement fort et tout-puissant. Mais il est juste suffisamment brisé spirituellement pour penser qu’il ne mérite pas Feyre. Le fait qu’il soit attiré par Feyre par une magie profonde du lien conjugal hors de son contrôle ne fait qu’empirer les choses. Serait-il tombé amoureux de Feyre tout seul? Ça n’en a pas l’air.